samedi 9 décembre 2023

Du bon usage du couteau




J'ai toujours eu la passion des couteaux : Mercator*, Douk-douk, Laguiole, ou même ce brave Opinel, dont je possède un exemplaire avec, sur sa lame, gravées la longitude et la latitude d'un sommet de nos montagnes.

Ça vient de loin cette passion. Je me souviens, enfant, me promenant dans notre vallée, avoir trouvé un couteau-serpette, au pied d'un sapin, perdu sans doute par un cueilleur de champignons après sa récolte de girolles. Ce fut pour moi comme la découverte d'un trésor, trésor que je cachais à mes parents. La beauté simple (pour moi la beauté est toujours simple, épurée) de cet objet de bois et de fer me fascinait. J'aimais le "clac" qu'il faisait en le refermant, la courbure de sa lame qui finissait en une pointe redoutable. Je le caressais au fond de ma poche.

Dérive sémantique : nous n'appellions pas ça des couteaux mais des canifs. Nous nous en servions pour découper une pomme, une rondelle de saucisson, graver des cœurs sur les troncs des arbres, crever le pneu de la mob d'un emmerdeur, mais jamais au grand jamais, pour trucider notre semblable pour "un mauvais regard".

Il semblerait que les choses aient bien changé... 

La pomme et le saucisson sont devenus artère fémorale, organes vitaux, carotide. 

Nous avons importé chez nous des gens qui font, par culture et tradition, un mauvais usage du couteau. 

* Le Mercator K55K, des champs de bataille de la seconde guerre mondiale aux petites frappes du Bronx, on trouvera son histoire ICI.

Regretté Sempé





vendredi 8 décembre 2023

Aphorisme nocturne et désabusé


De Gaulle voulait faire l'Europe de l'Atlantique à l'Oural. 

Il n'a pas été écouté. 

Poutine fera l'Europe de la Sibérie au Finistère. 

dimanche 3 décembre 2023

Au palais des colonies

 


 

Aujourd'hui ma belle et moi sommes allés au palais des colonies. Par la ligne 8, si tu vois, c'est le plus court chemin. Enfin ça dépend d'où tu viens... Pis le palais des colonies ne s'appelle plus le palais des colonies comme tu sais. Mais moi je continue de l'appeler comme ça. 

La première déception c'est qu'il n'y a plus le grand aquarium aux requins, qui nous regardaient en coin. On frémissait en les voyant, moyennement confiants dans la robustesse des parois de verre. Paraît qu'il est désormais au zoo de Vincennes...

M'enfin il y reste de belles choses à admirer, venues de tous les continents, de toutes les latitudes, de ces mers chaudes qui font rêver le péquin. Nous sommes resté de longues minutes devant leurs ballets hypnotiques : "hello, hello ! Hello, hello !".

 Il y avait aussi un crocodile, blanc comme marbre, apathique, à qui nous aurions bien prescrit un peu de vitamines "D".  

C'était un tel émerveillement que nous n'avons pas eu le temps, et nous en avons été profondément désolés, d'aller voir la valise en carton de Linda de Suza dis-donc ! 

Dans le métro du retour il y avait un musicien :


samedi 2 décembre 2023

Attentat quai de Grenelle




Quand tu attaques des passants à coups de marteau, c'est que tu l'es sans doute aussi un peu, marteau. 

C'est l'idée qui va être développée dans les prochains jours. 

Et si vous en avez une autre, d'idée, c'est probablement, sûrement, que vous pensez mal.

PS : J'allais oublier : il est français bien sûr...