mercredi 28 septembre 2022

Fin de pause


 Pas de pause finalement. Pourquoi devrais-je en faire une ? En raison d'un commentateur psychorigide ? 

Pas question !

10 commentaires:

  1. Ah ! en voilà une bonne nouvelle ! j'ai hâte de vous (re)lire !

    RépondreSupprimer
  2. Bonne nouvelle en effet! Trop de blogs en pause ou en friche ces jours-ci, je pense en particulier à l'église au centre du village et dont le taulier (pour reprendre le terme de Didier Goux) déprime.
    Orage

    RépondreSupprimer
  3. Bonne fin de pause et bienvenue chez les revivants..!

    NB. (@ Orage) : il ne s'agit pas de déprime, mais comme je l'ai expliqué clairement chez JE, d'une lassitude répétée devant le manque de réactions des présumés lecteurs ce qui, c'est vrai n'est pas très excitant ni stimulant : le nombre de visites (quand j'ai envie de m'en informer...!) ne me renseigne pas du tout du tout sur l'état d'esprit des susdits et j'ai parfois de temps en temps l'impression de me sentir comme le pilier de bistro qu'on laisse blablater d'une oreille discrète...

    RépondreSupprimer
  4. Outre les commentateurs psychorigides, les incontournables, il y a aussi les timides, complexés, timorés, si, si ! Ça existe ...
    Par contre c'est vrai qu'on a un peu l'impression de faire du voyeurisme quand on vient lire sans commenter...
    Quesqui faut faire ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ne surtout pas culpabiliser peut-être ?

      Supprimer
    2. Les blogs n'existent pas sans les voyeurs ! Parmi ces derniers il y en a qui savent relancer pour entretenir la danse.
      Serge

      Supprimer
  5. Je me réjouis de la réouverture de votre blog et de votre ouverture d'esprit malgré les grincheux, les fâcheux et les cons. Et je me réjouis que vous puissiez continuer dans cette voie. J'ai particulièrement apprécié l' évocation de votre jeunesse et de la séduction qu'exercent les orientales (cuisine et talents érotiques) en comparaison de la fadeur désespérante des françaises.

    RépondreSupprimer
  6. Ahhhh... Merci beaucoup ! Voilà un commentaire qui me va droit au cœur !
    Eh oui il n'y avait aucune raison que je renonce au billet qui précède...

    RépondreSupprimer

Lâchez-vous ! Mais en gens bien élevés tout de même...