vendredi 14 mai 2021

Tellement vite

 


Souvent, quand nous arrivons à l'automne de nos vies, nous nous entendons dire "ça a passé tellement vite".

Pourquoi "vite" ?  Ça a passé, point. À la vitesse du temps qui prend le sien.

Eussions-nous vécu mille ans que nous aurions eu cette même réflexion : "ça a passé tellement vite". Et pourtant mille ans reconnaissez que c'est une paille !

Ô je sais bien que je fais là de la philosophie à deux balles. Mais c'est que, voyez-vous, ce matin en me rasant, contemplant mon reflet dans le miroir, ces rides sur le front, ce cerne sous l'œil gauche, ces trois cheveux sur le caillou, je me suis fait cette réflexion :

"Ça a passé tellement vite".

17 commentaires:

  1. On est dans l'impression subjective, ça passait moins vite avant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai qu'à 20 ans on trouve le temps long et que la vie nous semble une éternité. Ça s'accélère passé la cinquantaine. Mais on reste dans "l'impression" comme vous dites.

      Supprimer
  2. Comme écrivait Philippe Desportes (vous chercherez dans Wiki…) :

    Le temps léger s'enfuit sans m'en apercevoir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surnommé le « Tibulle français » pour la douceur et la facilité de ses vers

      Celui que vous citez doit en faire partie ! :)

      Supprimer
    2. Ah, mais non ! Cet alexandrin contient une merveilleuse anacoluthe…

      Supprimer
    3. En le tapant dans Google votre alexandrin, et en y adjoignant "anacoluthe", je suis tombé sur ça :
      Didier Goux20 novembre 2013 à 10:32

      L'anacoluthe est dans la dernière ligne du texte et n'est que l'adaptation d'un vers de Philippe Desportes (1546 – 1606, comme nul ne l'ignore) :

      Le temps léger s'enfuit sans m'en apercevoir
      Vous avez de la suite dans les idées ! :)

      SOURCE

      Supprimer
    4. Tenez M.Goux,

      À la vitesse du temps qui prend le sien
      En serait-ce une d'anacoluthe selon vous ?

      Supprimer
    5. Non. Mais ce genre de figure de style doit certainement porter un nom… que j'ignore.

      Supprimer
  3. C'est peut-être une anacoluthe de bonne facture, mais je dois vous dire au risque de vous attrister que d'un point de vue physique, le temps n'a pas de vitesse. En effet, une vitesse c'est la derivée d'une mesure (un nombre de kilometres, un nombre de tours, un nombre de litres ...) par rapport au temps. Si M. Desportes, juste pour faire joli, s'interesse à la vitesse du temps, il va devoir deriver du temps par rapport au temps, et là ca va coincer. Et comme le temps n'a pas de vitesse, il n'accélère ni ne ralentit ni d'avance d'un pas de sénateur d'ailleurs. Il est et c'est tout. Mais il n'a pas été de toute éternité, car il a eu un début et une jeunesse lui aussi. Aussi folle que celle de M. Goux? peut-être ...
    Si vous aimez la physique amusante, youtube regorge de video où M. Etienne Klein du CEA vous expliquera tout cela. Pendant, ce temps là, je vous promets d'aller apprendre ce qu'est une anacoluthe ....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que vous dites n'a rien d'attristant, dans la mesure où c'est juste le point de vue scientifique. Lequel, contrairement à ce que beaucoup de genre s'imaginent à notre époque, est loin d'être le seul recevable, et encore plus loin de gagner "à l'ancienneté".

      Supprimer
    2. Ce que beaucoup de gens imaginent à notre époque est qu'il puisse y avoir plusieurs verités, celle des physiciens égalant celle des collectioneurs de capsules de bière. Bien sur, tous les points de vue sont recevables et doivent être écoutés car si la vérité n'est pas multiple elle est assez vaste et nul ne peut se targer de la connaitre sous tous ses angles. Mais après avoir écouté les différents avis, il faut choisir et, en ce qui concerne les problèmes de vitesse, j'avoue que je trouve le point de vue des physiciens assez bien etayé.
      Tout cela nous rammene d'ailleurs à la question de notre hote qui voulait savoir si "À la vitesse du temps qui prend le sien" était une anaconluthe. Mon savoir tout récent sur les anaconluthes, que je dois à M. Google et qui n'est pas encore bien sec, m'enseigne qu'une anaconluthe peut être une figure de style utilisée délibérément pour prendre des libertés avec la logique. Je trouve donc ce decasyllable plutôt bien anaconluthés ... mais j'attends les arguments d'un specialistes qui étudie les anaconluthes depuis 2013 pour mieux m'éclairer.

      Supprimer
    3. anacoluthe ! anacoluthe ! Bannissez-moi ce "n" de anaconluthe !!!

      Supprimer
  4. C'est à la fois convaincant et déconcertant comme démonstration : comment dans ce cas votre éternel présent peut-il avoir eu une jeunesse ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout d'abord, on peut vieillir en restant sur place et donc sans vitesse. Mais plus précisement, avant la naissance de notre univers, lorsque toute la masse et l'énergie étaient concentrées en un seul point, il n'y avait aucun évenement, rien ne se déroulait, le temps n'existait pas. Et puis l'energie s'est mise à onduler, il se passait quelque chose, le temps venait de naitre ... Et c'est dans sa jeunesse qu'il a vu tout notre univers se mettre en place.

      Supprimer
  5. Oh! Oh! Au style "scientiste neu-neu" je soupçonne fortemenent que La Dive est un faux-nez de l'illustrissime Rabouilleur, qui a bien du mal a faire sa promotion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. loupé, mais si le Rabouilleur pouvait me venir en aide dans ce débat, j'en serais très heureux.

      Supprimer
    2. Si je puis me permettre d'intervenir dans vos échanges, je découvre le blog dudit Rabouilleur qui me semble digne d'intérêt de prime abord.
      Je vais aller fouiner sur son blog.

      Supprimer

Lâchez-vous ! Mais en gens bien élevés tout de même...