vendredi 14 janvier 2022

anéantir



Bon... 

J'ai essayé de l'acheter à vil prix sur LE BON COIN mais ça n'a pas marché... Mon offre, sans doute, était déraisonnable. 

Bref... 

Je l'ai donc acheté au prix fort chez mon libraire préféré. 

Qu'en dire ? 

D'abord que c'est un bel objet, à la couverture caressante comme un missel (en plus gros), de qualité allemande à ce qui se dit. De ces livres qui méritent mieux que des étagères Ikéa, un livre relié, avec signet, dont on ne corne ni annote les pages, qui ne se prête pas. C'est pas un Folio quoi !

Quelque chose me dit que c'est là la démarche de M-H... 

Pour le reste ? 

Et bien il ne me reste plus qu'à le lire, y revenir à l'occasion. 


"Regarder ce que font nos voisins"


J'en ai par-dessus la tête de cette expression qui revient régulièrement chez nos politiciens, nos médecins. 

Au pays de Pasteur on ne regarde pas ce que font nos voisins : on agit et l'on décide en peuple libre, sûr de lui et dominateur.

Un pays comme le nôtre n'a pas à prendre exemple sur tel ou tel pays : c'est lui qui devrait être un exemple. Or nous attendons de savoir si Israël va rendre obligatoire la quatrième dose, si l'Autriche ou l'Italie ont raison de serrer un peu plus la vis, si l'Espagne est dans la bonne voie en redonnant leur liberté à ses citoyens, si la Suède est dans le vrai en négligeant les mesures barrières excessives, si Trudeau se révèle un dictateur "éclairé". 

Et nous ?

Quand allons-nous réapprendre à penser par nous-mêmes ? Quand allons-nous réapprendre à prendre des décisions sans regarder ce que font nos voisins ? 

jeudi 13 janvier 2022

mardi 11 janvier 2022

Je ne comprends pas



Non je ne comprends pas. Comment 10% de non-vaccinés peuvent emmerder 90% de vaccinés ? C'est incompréhensible ! Nous avons pourtant à notre disposition un produit miraculeux ! Alors pourquoi ces masques, ces jauges, ces tests à répétition ? 90% de la population devrait se sentir libérée, protégée ! Et tant pis pour les autres... 

À moins que le problème ne soit ailleurs. 

Si je me promène dans mon quartier, où je vis depuis des décennies, je constate que l'hôpital Boucicaut a été rasé, que celui de Saint-Vincent-de-Paul a subi le même sort, que l'on ne connaît pas encore la destination finale du Val-de-Grâce. Et encore j'en oublie. Beaucoup. 

Mais, pour chacun de ces exemples, je peux constater qu'au détriment de la santé de proximité, se sont réalisées de belles opérations immobilières. Bouygues se frotte encore les mains... 

Alors coupables les non-vaccinés ?

Ou ceux, état, municipalités, qui ont trempé dans des magouilles fort lucratives, bien loin, très loin de l'intérêt général ?

Négligence, désintérêt pour le bien public, cupidité, qui font qu'aujourd'hui on ne peut plus prendre en charge un mauvais rhume... 

J'ai vu mourir les hôpitaux de quartier. 

Enc...s ! 


samedi 8 janvier 2022

Rester vivant*

 

*Clin d'œil à un écrivain d'actualité. 

 

C'est quoi rester vivant ?

Peut-être ça : partir sous la pluie sans pébroque quand on aurait pu rester pénard au coin du feu pour regagner une manifestation de désespérés, celle des derniers Mohicans qui s'obstinent à croire à la liberté, y retrouver ses fistons, tomber les masques en dépit d'omicron (qui semble préférer les vaccinés...) et s'embrasser en citoyens irresponsables, être à leurs côtés dans le refus de ce monde qu'on leur impose. 

Trop peu de monde aujourd'hui pour refuser l'infamie. Mais qu'importe le nombre : l'important, toujours, c'est d'être en accord avec soi-même.

Les minorités ont toujours raison.



mercredi 5 janvier 2022

L'emmerdeur disruptif


J'aurais pu me fendre d'un billet sur les propos délirants de Macron dans le Parisien. Mais au fond qu'aurais-je dit de mieux ou de plus que ce que je viens de lire ICI ?

Alors bien sûr tout cela n'est que basse politique pour ramener à soi les 90% de vaccinés ; il n'empêche qu'un président ne devrait pas dire ça, ne devrait pas se féliciter d'envoyer 10% de ses concitoyens au goulag social. N'a-t-il rien appris des gilets-jaunes ?